We use cookies to give you the most personalized experience possible on our website, and to collect information about how visitors use our site. If you continue without changing your settings, we’ll assume that you’re ok with receiving cookies from the XMedius website. You can disable cookies in your browser settings at any time, but please note that parts of the site will not work properly if you disable cookies.

For more information on how we use cookies, read our privacy policy.
FERMER X
 Dans Blogue, Général, Sécurité

Le piratage de plus de 500 millions de comptes d’utilisateur Yahoo en 2014 est un événement que nous ne pouvons ignorer. Deux ans après le piratage, l’entreprise a révélé que les cybervoleurs s’éaaeaaqaaaaaaaaghaaaajdmzodzhmmm1lwm0mgmtngyzmc1imme5lwqzyzq4njvjywu0zqtaient emparés d’une quantité importante d’information sur les comptes, notamment les noms des utilisateurs, les courriels, les mots de passe, les numéros de téléphone et les réponses à certaines questions de sécurité.

Les cyberattaques, les vols d’identité, les atteintes à la sécurité des données des entreprises ou des gouvernements constituent aujourd’hui la réalité et ne sont pas près de disparaitre. Ainsi, que pouvons-nous faire pour protéger les comptes en ligne et réduire les risques de brèches de sécurité ?

Nous savons désormais qu’il est important de modifier souvent notre mot de passe, de ne jamais utiliser deux fois le même mot de passe, de mettre à jour les questions de sécurité que nous choisissons, etc. Il s’agit de mesures de protection concrètes. Autre mesure : arrêter d’utiliser le courriel pour communiquer des renseignements personnels et confidentiels. Cela peut paraitre irréaliste, mais nous devons nous rappeler que la technologie du courriel n’a pas été conçue en tenant compte de la confidentialité et de la sécurité. En réalité, cette technologie n’était pas destinée à être au cœur de notre « vie numérique »; le courriel a été conçu lorsqu’Internet faisait ses premiers pas, et devait servir uniquement pour échanger des messages entre les personnes en utilisant différents types d’ordinateur.

Évidemment, de nombreux efforts ont été réalisés depuis cette époque pour rendre le courriel plus sûr. Cependant, la mésaventure récente de Yahoo souligne la difficulté d’une telle tâche.

Le chiffrement à la rescousse !
Aujourd’hui, le moyen le plus efficace et le plus simple de protéger nos communications numériques est de les chiffrer. Le chiffrement des messages consiste essentiellement à brouiller les données à l’aide d’algorithmes mathématiques complexes que seul le destinataire peut déchiffrer, plutôt que d’envoyer un texte clair que tout le monde peut lire.

Le chiffrement des messages constitue une bonne idée, mais la méthode a des avantages et des inconvénients. Les messages chiffrés sont protégés dans les réseaux et les serveurs, mais le chiffrement du message en lui-même est un casse-tête. Bref, vous devez avoir une clé de chiffrement pour chaque personne avec qui vous pouvez communiquer en toute sécurité. En outre, toute personne qui souhaite vous envoyer des messages chiffrés doit avoir votre clé publique. Si une ou deux personnes sont concernées, ce n’est pas terrible, mais pensez à une organisation qui doit échanger des douzaines de documents chaque jour avec des douzaines de contacts. C’est précisément là que le processus devient compliqué et lourd.

Une révolution en matière d’échange de fichier sécurisé

Il y a cependant une bonne nouvelle. Pour régler vos problèmes de transfert de fichiers en toute sécurité, de nouvelles solutions d’échange de fichiers sont apparues sur le marché, combinant convivialité et sécurité de bout en bout. Voici ce que XMedius a obtenu grâce à son service d’échange sécurisé de fichiers, XMediusSENDSECURE (SendSecure).

La solution SendSecure, conçue justement pour faciliter l’échange de fichiers sensibles, est dotée d’un certain nombre de fonctions de sécurité essentielles. D’abord, tous les documents transmis sont systématiquement chiffrés dans les processus de chargement comme de téléchargement. Les destinataires n’ont pas besoin d’avoir de compte d’utilisateur, mais ils doivent s’authentifier à l’aide d’un code à usage unique envoyé par appel vocal, par SMS ou par courriel. Ensuite, tous les fichiers échangés sont automatiquement stockés dans un coffre-fort virtuel. Le coffre-fort est éphémère et tous les fichiers stockés sont automatiquement supprimés en vertu d’une stratégie de rétention prédéterminée. Finalement, de par sa conception intuitive, la solution SendSecure est aussi facile à utiliser que d’envoyer un courriel.

En vérité, la technologie du courriel n’offre pas un moyen sûr d’envoyer, de recevoir et de stocker des documents sensibles. La prochaine génération de solutions d’échange de fichiers doit être facile à déployer, à utiliser et à gérer, mais aussi s’intégrer facilement aux procédures et aux flux des travaux qui façonnent la réalité actuelle de l’entreprise.

C’est ce qu’accomplit précisément la solution SendSecure. Grâce à SendSecure, la nouvelle génération de service d’échange de fichiers est arrivée.