Nous utilisons des témoins à des fins d’analyse du Site Web, de statistiques, de profilage et de reciblage publicitaire. Nous pouvons aussi partager de l’information sur votre utilisation du Site Web avec nos partenaires publicitaires et analytiques. Vous pouvez désactiver les témoins dans les paramètres de votre navigateur à tout moment. Politique de confidentialité .
FERMER X
 Dans Blogue, Général

La semaine dernière, j’étais attachée au siège d’un avion en partance pour la Silicon Valley, m’efforçant désespérément de dépasser le chapitre 7 de « L’Univers dans une coquille de noix » de Stephen Hawking (et ce, j’ai honte de l’avouer, pour la troisième fois de ma vie), lorsque mon voisin de siège se présenta et me demanda ce que je faisais dans la vie. La discussion du « Qui êtes-vous et quel est votre métier ? » finit immanquablement par s’immiscer dans tous les vols que je prends et, à chaque fois, je me retrouve la cible des regards inquisiteurs…

« Je travaille pour une entreprise spécialisée dans la technologie du fax », répondis-je. (Aucune réaction de mon voisin, à l’exception d’un haussement de sourcils).

Là, c’est le moment auquel j’ai fini par m’habituer, cet instant précis où mon interlocuteur me regarde avec pitié, comme si j’étais bonne pour pointer au chômage, ou pire encore, lorsqu’il prend cet air condescendant teinté d’incrédulité – « Hey ! Les gars de 1995 ont appelé, ils veulent qu’on leur renvoie leur fax ! » Et je le comprends très bien – oui, absolument ! Si l’on jetait un œil à notre industrie d’un point de vue extérieur, on se rendrait compte que l’email a remplacé ce qui fut un temps le moyen de communication par voie électronique le plus sophistiqué – j’ai nommé le fax. Le fax, c’est vieux, dépassé, complètement « has been ». Eh bien, je suis là pour vous affirmer que non, ce n’est pas vrai. C’est même plutôt tout le contraire. Le fax est toujours présent dans les entreprises, mais les raisons de son utilisation et les méthodes employées ont évolué.

Dans son ouvrage, Hawking réfléchit à la question suivante : « Existe-t-il une théorie qui puisse tout gouverner ? » À ce jour, il n’en a trouvé aucune, de la même manière que dans le domaine des communications d’entreprise, il n’existe aucune vérité unique et absolue. Les emails conviennent pour certaines choses ; les fax, pour d’autres. Alors, quelles sont les raisons justifiant l’emploi du fax – et son intérêt ?

Primo : Le fax reste le moyen de communication le plus sûr.

Lorsqu’un document est transmis par fax, il est converti en code binaire (chiffres 0 et 1) avant d’être envoyé via le réseau téléphonique puis reconstitué à l’autre bout de la ligne. Pirater le réseau nécessiterait un accès manuel direct à la ligne téléphonique, et même si un fichier était intercepté, il ne se présenterait que sous forme sonore, et serait donc virtuellement impossible à interpréter ou à lire. Votre entreprise doit se conformer à des normes réglementaires, telles que la loi HIPAA? Devez-vous protéger les informations relatives à une carte de paiement? Optez pour le fax ! Lui seul garantit la confidentialité des données.

Secundo : Le fax est omniprésent.

Le fax est partout ! Il y a fort à parier que l’entreprise que vous souhaitez contacter est en mesure de recevoir un fax que vous lui enverrez, et vice versa. Alors que tout le monde pensait que les emails cryptés et les systèmes EDI allaient remplacer le fax, aucun système miracle n’a encore réussi à le détrôner. Certains de nos clients qui ont déployé l’un de ces systèmes déplorent le fait qu’un grand nombre d’entreprises avec lesquelles ils doivent traiter ne disposent pas du logiciel nécessaire pour recevoir les documents qu’ils leur transmettent. Par contre, je vous le garantis, ils pourront recevoir un fax sans problème.

Tertio : Le fax, c’est simple.

Composez un numéro, appuyez sur le bouton d’envoi. Dois-je vraiment en dire plus?

Voilà pourquoi le fax est toujours d’actualité…dans une coquille de noix.